Vous êtes ici : Accueil > La finance

Assurance Pro Magazine

Toute activité de construction doit nécessairement posséder une attestation d’assurance décennale. Sans ce document, le maître d’ouvrage risque une peine de six ans en plus d’une amende de 75 000 euros. En tant que débutant dans le domaine, le mieux est de s’adresser à un courtier d’assurance. Dans ce sens, un jeune artisan peut éviter un refus de garantie par les compagnies d’assurance. Assurance Pro Magazine propose plusieurs conseils pour trouver un meilleur agent intermédiaire conforme à toutes les situations professionnelles.

En ayant moins d’expériences, il est préférable de souscrire une assurance multirisque décennale. De ce fait, le jeune entrepreneur évitera plus de complications dans le déroulement des travaux. En plus, sa responsabilité dans toute l’opération sera couverte par sa mutuelle.

Quelles garanties intégrer dans son contrat d’assurance ?

Dans tous les cas, la responsabilité civile professionnelle est indispensable. Celle-ci permet d’indemniser les complications avec le client. Elle permet également de couvrir tout le personnel en cas de sinistres. Par ailleurs, il est fortement recommandé d’ajouter une garantie dommage ouvrage pour les jeunes artisans. Cette dernière se complète à la garantie décennale pour couvrir les malfaçons et les défauts d’ouvrage pour une période de dix ans.

Dans la mesure où le jeune artisan veut s’assurer d’être accepté par une compagnie d’assurance, il peut ajouter plusieurs garanties dans sa souscription : responsabilité de droit commun, assurance tous risques chantiers, assurances risques financiers, ou d’autres encore.

Visiter le site https://www.assurancepromagazine.com/

Haut de page